Les saints du calendrier et les dictons

Automn

Fêtes du 24 novembre

St-Bieuzy

Originaire du Pays de Galles, il devient disciple de Saint-Gildas, avec qui il s’installe comme ermite sur les bords du Blavet, en Bretagne. Il meurt assassiné par un seigneur des environs (VIIe siècle)

St-Chrysogone

Officier romain converti au Christianisme sous le règne de Dioclétien. Engagé comme missionnaire, il opère de nombreuses conversions, ce qui lui vaut d’être arrêté. Après une longue et pénible captivité, il est transféré à Aquilée (Italie), puis finalement exécuté et son corps jeté à la mer (+ vers 304)

Ste-Eanflède

Fille du roi Saint-Edwin de Northumbrie et de Sainte-Ethelburge du Kent. Batisée par l’évêque Saint-Paulin, elle demeure en sa compagnie après que son père ait été tué lors d’une bataille, en 633. Dix ans plus tard, elle est mariée au roi Oswy de Northumbrie. Très pieuse, elle fonde un monastère à Gilling, puis offre sa protection à Saint-Wilfrid. Devienue veuve en 671, elle et se retire au monastère de Whitby, qui est alors placé sous la direction de sa fille Elflède (+ après 671)

Ste-Flora de Cordoue

Fille d’un couple de Cordoue (Espagne), sa mère est chrétienne et son père est païen. Son père étant décédé lorsqu’elle est encore très jeune, sa mère élève seule ses trois enfants (deux filles et un fils). Demeurée chrétienne, Flora est obligée de pratiquer secrètement sa foi, dans la crainte de son frère de son frère aîné, devenu musulman. Elle s’enfuit alors de la maison familiale, mais son frère la fait rechercher et la livre aux autorités. Après avoir été suppliciée, elle est remise à son frère, qui est chargé de la soigner et de veiller à obtenir sa conversion. Dès qu’elle se sent mieux, elle s’enfuit à nouveau et part se réfugier dans la région de Tucci, protégée par Baldegothone. C’est là qu’un jour, alors qu’elle est en prière dans l’église Saint-Aciscle, qu’elle fait la rencontre de Maria (voir notice à ce jour), une autre chrétienne avec qui elle se lie d’amitié. Arrêtées toutes les deux, elles séjournent quelque temps dans un affreux cachot avant d’être décapitées et leurs corps jetés dans le fleuve (+ 851) Sainte-Flora est la patronne des personnes abandonnées et des personnes victimes de mauvais traitements.

St-Léopardin

Après quelques années passées au monastère de Mirande (selon certains auteurs, il serait le frère de Saint-Pourçain, mais les dates ne concordent pas), il obtient du seigneur Ardée qu’il lui cède des terres à Vivaris, aux environs d’Aubigny (Cher), sur lesquelles il fonde un nouveau monastère, qu’il dédie à Saint-Symphorien, et dont il devient l’abbé. Il meurt assassiné par un groupe de mercenaires sur ordre de Blichilde, l’épouse du seigneur Ardée. (VIIe siècle)

Ste-Maria

Fille d’un père chrétien et d’une mère arabe convertie au Christianisme, elle est originaire de Froniano, un village situé non loin de Cordoue. Sa mère étant décédée, son frère Walabonse et elle sont élevés dans la foi chrétienne par leur père. Marie devient religieuse à Cuteclara sous la direction d’Artemia, et son frère moine à Saint-Félix sous la direction de Salvator. Au décès de ce dernier, Walabonse devient diacre, mais il est bientôt arrêté et exécuté par les Maures. Très affectée par la perte de son cher frère, elle recherche dès lors la couronne du martyr. Un jour qu’elle entre à l’église Saint-Aciscle, elle fait la rencontre de Flora (voir notice à ce jour) (+ 851)

St-Pourçain (Portien) de Mirande

Esclave d’un puissant barbare résidant à une trentaine de kilomètres au sud de Moulins, en un lieu aujourd’hui appelé Saint-Pourçain-sur-Sioule (Allier). Victime de la rudesse de sa condition, il se réfugie fréquemment au monastère voisin de Mirande pour y demander de l’aide. Excédé par ses absences, son maître se rend un jour auprès de l’abbé et lui ordonne de lui remettre son esclave. Ayant obtenu la promesse qu’il ne serait pas châtié, l’abbé accepte. Cependant, sur le chemin du retour, le maître ressent soudain une vive douleur aux yeux puis est frappé de cécité. Pourçain va aussitôt quérir l’abbé, qui lui ordonne d’imposer ses mains sur les yeux de son maître. Aussitôt soulagé, il recouvre instantanément la vue et accepte de libérer son esclave en guise de reconnaissance. Pourçain entre aussitôt dans la cléricature et il est plus tard choisi pour succéder à l'abbé de Mirande qui vient de décéder. Il devient bientôt très respecté dans toute la région pour sa grande sainteté, mais aussi pour avoir obtenu du roi Théodoric la libération de nombreux prisonniers capturés lors de son invasion de l’Auvergne en 532 (+ 533)

St-Romain du Mans

Né en Italie, il est confié aux soins de son oncle, Saint-Julien du Mans, qui se charge de son éducation et l’envoie ensuite comme missionnaire dans la vallée de la Gironde après l’avoir ordonné prêtre. Lorsque Saint-Julien décède, Romain revient au Mans se placer au service de son successeur, Saint-Thuribe. Ce dernier étant également décédé, il est enterré près de Saint-Julien. Romain se consacre dès lors à procurer au Chrétiens du Mans une sépulture auprès de leurs évêques décédés, et une petite communauté de clercs Fossoyeurs s’organise bientôt autour de lui. Peu de temps avant sa mort, il obtient de l’évêque Saint-Pavace l’autorisation d’effectuer un voyage à Rome, puis il décède juste après son retour au Mans. Son corps est enterré dans la basilique, près de celui de Saint-Julien et de Saint-Thuribe (+ 385)

Haut de la page

Phase de la lune


.
.

Dicton du jour

À Sainte-Flora,
Plus rien ne fleurira

Prénoms à fêter

  • Flore-Alexandra
  • Flore-Elzire
  • Flore-Emma
  • Flore-Jeannette
Ornamental

Les saints du calendrier et les dictons  ©  1997-2021